Antonio Lai

english

français

italiano

 
 
  1. New Sardinian Music Volume 1 (NSM-CD01)

  2. Musiques originales composées et produites par Antonio Lai

  3. ℗ & © 2015 Antonio Lai – New Sardinian Music, Tous droits réservés

  4. 1. Alleluja (10:05) pour quatuor** de saxophones et live electronics

  5. 2. Alleluja Unplugged (9:15) pour quatuor* de saxophones

  6. 3. Anastasis (11:00) musique électroacoustique

  7. 4. A passu (7:18) pour quatuor* de saxophones

  8. 5. Doighi peraulas (6:15) pour voix et dispositif électroacoustique

  9. 6. Fugghiendi (7:17) pour quatuor** de saxophones et live electronics

  10. Stéphane Bécarie : saxophones soprano** et ténor*

  11. Rémi Fox : saxophones alto* et baryton**

  12. Vincent Dupuy : saxophone alto

  13. Michaël Hazan : saxophone ténor

  14. Roberta Collu : voix

  15. Sources élaborations électroniques (extraits) :

  16. Sardegna Castelsardo CD Nota Geos 2.07

  17. Polyphonies de la Semaine Sainte CD LDX 274 936

  18. Enregistrement : Joaquim Ferreira (Studio-son Arts P8)

  19. Mixage : Antonio Lai et Joaquim Ferreira

  20. Mastering : Benoît Courribet (Cylens Studio)

  21. Recherche et création pour une nouvelle musique sarde

  22. Collection Sémiotique et Philosophie de la Musique

  23. Éditions L’Harmattan 2013

  24. Basée à la fois sur des travaux de recherche et sur des œuvres de création musicale, cette étude a pour objectif de présenter une conception compositionnelle originale et inédite entre tradition et expérimentation : la « nouvelle musique sarde ». Antonio Lai propose une réflexion théorique et des analyses musicales approfondies (musiques traditionnelles et expérimentales) centrées sur les nombreux points de convergence entre musique occidentale de tradition écrite et musique sarde de tradition orale. L’approche interdisciplinaire fait appel aux contributions de l’épistémologie et de l’histoire de la musique, ainsi qu’aux apports de l’analyse musicale et de l’ethnomusicologie.

  25. Genèse et révolutions des langages musicaux

  26. Collection Sémiotique et Philosophie de la Musique

  27. Éditions L’Harmattan 2002

  28. Il s’agit de donner une compréhension d’ensemble du développement de la musique occidentale, du point de vue très spécifique du fonctionnement interne des langages et de l’évolution de la pensée compositionnelle. Antonio Lai propose une hypothèse théorique et une méthodologie d’analyse musicale à partir du modèle des révolutions scientifiques de Thomas S. Kuhn (La structure des révolutions scientifiques, 1970). Cette approche vise différents objectifs : le jugement esthétique et analytique des œuvres musicales, leur évaluation historique, mais aussi l’étude de la réception de l’œuvre et son retentissement au sein de la communauté musicale.

  29. Les corpus de l’oralité

  30. Actes de colloque international

  31. (direction Antonio Lai et Mondher Ayari)

  32. Collection Culture et Cognition Musicales

  33. Éditions Delatour France 2014

  34. « Fonti e precisazioni inedite sulla teoria generale del linguaggio musicale di Franco Oppo », in Franco Oppo 80 1 (actes de colloque), à paraître.

  35. « La nouvelle musique sarde entre tradition écrite et tradition orale », in Les corpus de l’oralité (actes de colloque international), collection Culture et Cognition Musicales, Éditions Delatour France, 2014, pp. 165-176.

  36. « Ré-écriture et élaboration compositionnelle à partir de la polyvocalité de Castelsardo », in Scritture e ri-mediazioni / Ecritures et re-productions (actes de colloque international), collection Quaderni del Laboratorio MIRAGE, n. 3, Éditions Libreria Musicale Italiana, 2014, pp. 119-131.

  37. « La polyvocalité de tradition orale en Sardaigne et en Corse : structures archaïques et nouvelles perspectives compositionnelles », in La Corse et la musique : entre tradition et modernité, Musée de la Corse, Collectivité territoriale de Corse, Éditions Albiana, 2013, pp. 67-77.

  38. « The Spectral Paradigm », in Before and After Music (actes du 10th International Congress of the International Project on Musical Signification) collection Acta Semiotica Fennica XXXVII, 2010, pp. 146-155.

  39. « La imagen del sonido y la escritura espectral », in Escritura e imagen (Université Complutense de Madrid), n. 4, 2008, pp. 125-146.

  40. « Le ultime composizioni di Horatiu Radulescu », in I suoni, le onde… (Revue de la fondation Isabella Scelsi), n. 21, 2008, pp. 10-11.

  41. « A gênese do paradigma espectral », in Discurso (Revue du Département de Philosophie de l’Université de São Paulo), n. 37, 2007, pp. 407-440.

  42. « A Relativistic Approach to Genesis, Evolution and Crisis in Tonal Harmony », in Music and the Arts (actes du 7th International Congress on Musical Signification) collection Acta Semiotica Fennica XXIII, 2006, pp. 140-156.

  43. « Le langage spectral de Horatiu Radulescu », in L’éducation musicale, Novembre/Décembre 2005, n. 527-528, pp. 18-24.

  44. « Il linguaggio di Horatiu Radulescu e il movimento spettrale », in Musica/Realtà, Juillet 2005, n. 77, pp. 155-173.

  45. « L’instant innovateur et l’évolution historique des langages musicaux », in Musicæ Scientiæ (The Journal of the European Society for the Cognitive Sciences of Music), Aspects du temps dans la création musicale (numéro spécial), 2004, pp. 37-46.

  46. « Paradigms and Revolutions in Musical Languages: Towards a Relativistic Theory and an Analytical Method Based on Kuhn’s Structure of Scientific Revolutions », in Musical Semiotics Revisited (actes du 8th International Doctoral and Postdoctoral Seminar on Musical Semiotics) collection Acta Semiotica Fennica XV, 2003, pp. 123-137.

  47. « Les processus mnémonico-discursifs de la musique au cours de l’évolution historique des langages », in Musique et Mémoire (actes de journées d’études), Éditions L’Harmattan (collection Arts 8), 2003, pp. 57-64.

  48. « Un modèle relativiste pour la théorie et l’analyse musicale », in Observation, analyse, modèle : peut-on parler d’art avec les outils de la science ? (actes du 2e Colloque international d’épistémologie musicale) Éditions L’Harmattan/IRCAM, 2002, pp. 95-110.

  49. « Un modello relativista per la teoria e l’analisi musicale » (traduction), in Musica/Realtà, Mars 2002, n. 67, pp. 119-128.

  50. « La formule magique de Mantra (Karlheinz Stockhausen) », in L’éducation musicale, Juin/Juillet 2002, n. 493-494, pp. 9-14.

  51. « Complexité et contradiction de la texture polyphonique dans la musique sérielle », in Les polyphonies du texte : des mots, des couleurs et des sons (actes de colloque international), Éditions Al Dante, 2002, pp. 209-217.

  52. « Anmerkungen zu Nomos Alpha für Violoncello solo von Iannis Xenakis », in MusikTexte. Zeitschrift für Neue Musik, Fevrier 2002, n. 92, pp. 59-63.

  53. « Genèse, évolution et crise des langages musicaux », in Approches herméneutiques de la musique (actes de colloque), Presses Universitaires de Strasbourg, 2001, pp. 139-186.

  54. « Analyse de la Symphonie op. 21 (n. 1) de Anton Webern », in L’éducation musicale, Juin/Juillet 2001, n. 482-483, pp. 23-26 (partie I), Septembre/Octobre 2001, n. 484-485, pp. 16-17 (partie II).

  55. « Nomos Alpha de Iannis Xenakis : la matrice disciplinaire et une évaluation contextuelle de l’œuvre », in Présences de Iannis Xenakis (actes de colloque international), Éditions CDMC, 2001, pp. 125-139.

  56. « La couleur des timbres et sa fonction formatrice dans la musique du vingtième siècle » (Antonio Lai et Ivanka Stoianova), in La couleur réfléchie (actes de trois séminaires transdisciplinaires), Éditions L’Harmattan (collection Arts 8), 2001, pp. 161-179.

  57. Dictionnaire de la Danse, Éditions Larousse, décembre 1999. Compositeurs : (1) Luciano Berio, (2) Karlheinz Stockhausen et (3) Iannis Xenakis. Théorie de la musique (corédaction) : (1) Contretemps, (2) Mesure, (3) Pulsation, (4) Syncope, (5) Tempo et (6) Temps.

  58. « La fonction compositionnelle des modulateurs en anneau dans Mantra (Karlheinz Stockhausen) », in Sixièmes Journées d’Informatique Musicale (actes), CEMAMu, mai 1999, pp. 221-226.

  59. « Une notation pour la danse ? La théorie de Nelson Goodman sur la notation », in Notes funambules, Écriture et danse, Revue du Département Danse de l’Université Paris 8, n. 5, mars 1997, pp. 47-52.